Effectuez vos simulations détaillées à titre indicatif grâce à notre outil de simulation

Simulation portage salarial

Les avantages d'utiliser notre outil de simulation

Simulateur calcul charges auto entrepreneur
Simulateur bulletin de paie

Fiabilité

Transparence

Rapidité

Calcul de votre revenu

Récemment, de plus en plus de travailleurs indépendants optent pour le système du portage salarial. En s’engageant dans cette démarche, le salarié porté doit s’assurer de comprendre ce qu’elle implique. Il doit savoir procéder lui-même au calcul des revenus. L’utilisation d’un simulateur permet de faciliter l’opération et de déterminer le salaire mensuel ou le TJM.

En France, le portage salarial est une forme d’emploi de plus en plus tendance. Il s’agit d’un statut professionnel se situant entre l’indépendance et le salariat, où les prestations offertes se tournent vers le freelancing. Cela comporte des atouts certains pour le salarié porté. On peut citer la sécurité concernant la paie, l’assurance chômage et la cotisation pour la retraite. Le portage salarial permet de combiner indépendance et sécurité.

Une fois que le futur salarié porté a compris le fonctionnement du portage, il peut utiliser un simulateur de portage salarial. Qu’est-ce qu’un simulateur en portage salarial ? Comment et pourquoi y recourir ? Découvrez ci-après les réponses à ces questions.

Simulation portage 1

Simulation en portage salarial : définition

La simulation en portage salarial consiste à estimer le salaire d’un salarié porté en se basant sur plusieurs points et aptitudes. Le portage salarial désigne une nouvelle forme d’emploi dans laquelle un employé est indépendant, mais reçoit une rémunération mensuelle. Celle-ci est assurée par une entreprise de portage. Cette dernière établit un accord avec l’entreprise qui bénéficie des services du travailleur.

Il s’agit d’un nouveau concept touchant les travailleurs indépendants. Ce statut est particulièrement apprécié depuis la crise du Covid-19. La simulation du salaire en portage permet au salarié de connaître la rémunération nette à percevoir.

Certains éléments doivent être pris en compte lors de cette simulation de salaire, parmi lesquels :

  • Le chiffre d’affaires mensuel ;
  • Les cotisations patronales et salariales ;
  • Les frais de gestion et de fonctionnement.

Réaliser une simulation représente un intérêt non négligeable pour le salarié indépendant. Néanmoins, la simulation en portage salarial ne donne qu’une évaluation approximative du salaire à percevoir.

Pourquoi faire une simulation de portage salarial ?

Avant de recourir à une société de portage, la simulation de portage salarial reste un excellent moyen de mieux négocier le salaire. La simulation de portage salarial permet également de déterminer la rémunération mensuelle hors taxe. Elle révèle les heures à travailler pour atteindre l’objectif lors l’exercice de son activité.

Le portage salarial offre un statut sécurisé pour un salarié indépendant. Le salarié porté bénéficie d’un certain confort financier. Il peut exercer son activité avec plus de sérénité et projeter de développer son expérience et ses compétences.

Le salarié doit savoir bien choisir la société de portage salarial qui répond à ses attentes. Les sociétés de portage possèdent leur propre fonctionnement. La simulation permet de faire des comparaisons entre les entreprises de portage. Ceci permet de sélectionner la société qui convient le plus. Par ailleurs, certaines posent leur propre pourcentage et d’autres présentent un prix fixe.

Ainsi, la simulation permet entre autres de trouver une excellente entité qui se charge des démarches administratives. Le salarié porté peut ainsi se concentrer sur son travail en s’accordant aux demandes de l’entreprise et de la clientèle. Il est conseillé de réaliser de nombreuses simulations afin de sélectionner la société de portage adapté au salarié.

Comment faire une simulation en portage salarial ?

La réalisation d’un calcul basé sur le bulletin de paie reste assez difficile. Par ailleurs, les cotisations patronales augmentent proportionnellement à la rémunération. Il faut effectuer le calcul du salaire étape par étape afin de mieux comprendre les démarches à suivre.

D’abord, le salariĂ© doit partir du chiffre d’affaires HT pour estimer le montant en portage salarial. Lorsqu’il exerce ses prestations auprès de sa clientèle, il Ă©tablit la note Ă  payer suivant le service programmĂ©. Lors de la facturation, la sociĂ©tĂ© en portage retient le prix des frais de gestion Ă  partir du chiffre d’affaires.

Par ailleurs, des fourchettes de dégressivité concernant les cotisations patronales sont à prendre en compte :

  • Au-dessus de 8 plafonds de S.S. : les cotisations retraite sont non-applicables ;
  • Salaire supĂ©rieur Ă  4 plafonds de S. SS : la cotisation chĂ´mage ne s’applique plus ;
  • Salaire infĂ©rieur Ă  3,5 SMIC : la cotisation allocations familiales est rĂ©duite de 1,8 % ;
  • Salaire infĂ©rieur Ă  1,6 SMIC, les rĂ©ductions Fillon sont Ă  appliquer.  

L’entreprise de portage gère les démarches administratives, comptables et financières. De plus, les frais de gestion de la société se situent entre 7 à 10 % du chiffre d’affaires escompté.

Nombreux sont les moyens pour parvenir à un montant net de salaire jusqu’à 70 % du chiffre d’affaires. Les heures supplémentaires, le choix des clients, l’expérience, etc. sont des facteurs à considérer dans la simulation du portage. Il est judicieux de prendre les prestations d’un conseiller expert pour effectuer la simulation du portage salarial. Il existe également des outils de simulation en ligne gratuits.

Yusuf Mehdi, Directeur Marketing Grand Public et EVP chez Microsoft a évoqué l’enthousiasme concernant une étape significative pour la société.

Fini l’esquive vers les paradis fiscaux pour les compagnies d’envergure internationale. En 2024, l’État français pourrait augmenter ses recettes fiscales avec l’entrée en vigueur de l’impôt minimal sur les sociétés multinationales.

D’après Canalys, la fin de Windows 10 entraînera des millions de PC à la casse. Ils seront incompatibles avec le support Windows 11. D’ailleurs, plusieurs entreprises n’adhèrent plus à la programmation de l’obsolescence logicielle.