Simulation APL

L’Aide Personnalisée au Logement est une somme payée par la CAF. Cette allocation constitue un apport pour le paiement du loyer d’un locataire ou des emprunts immobiliers du propriétaire. L’APL est déterminée selon le loyer, les charges et la participation personnelle. Il existe toutefois un plafond maximal de revenu pour bénéficier de cette aide financière.

L’APL est un soutien budgétaire pour diminuer la somme d’un loyer et d’un acquittement de prêt immobilier.

En règle générale, l’habitation pour laquelle l’aide est destinée doit être correcte. Entre autres, elle doit respecter les règles d’hygiène et de sécurité. L’aide est effectivement payée en fonction de plusieurs critères. Il s’agit des conditions familiales, du lieu d’implantation de l’habitat, etc.

Le calcul de l’APL est effectué par la Caisse d’Allocations Familiales ou la CAF. Que signifie exactement l’APL ? Comment se calcule-t-elle ? Existe-il un plafond de revenu pour en bénéficier ? Les réponses ci-après.

Simulation apl propriétaire

Retrouvrez ici quelques guides sur les APL

APL : définition

Simulation apl propriétaire

APL signifie Aide Personnalisée au Logement. C’est un montant attribué aux propriétaires ou aux locataires. Cette allocation sert à réduire le montant d’un emprunt immobilier ou à alléger les frais d’un loyer. Cela peut être dans le contexte d’une sous-location conventionnée, une cohabitation ou une location. La CAF attribue également l’APL aux personnes qui ont acquis un bien immobilier grâce à un prêt conventionné.

La somme accordée au bénéficiaire est maintenue depuis le  début du mois de janvier jusqu’à la fin du mois de décembre. Pour déterminer le montant à verser, il faut considérer plusieurs critères. Il s’agit entre autres du nombre de mineurs dans le foyer, des conditions d’habitat, des ressources du ménage, etc.

Seulement une part de la mensualité ou du loyer est réglé par le foyer. Le reste est payé par l’État. Ainsi, la CAF envoie l’autre partie de la somme à la banque ou au propriétaire du logement.

Généralement, l’APL est attribuée à de jeunes étudiants ou à des foyers modestes. Le bénéficiaire doit justifier un revenu qui ne surpasse pas le plafond fixé par la CAF. Par ailleurs, il est possible d’effectuer une simulation APL sur des sites pour déterminer la somme de l’allocation à laquelle le concerné peut s’attendre.

Comment le montant de l’APL se calcule-t-il ?

La CAF détermine l’APL à partir des conditions de ressources de chacun. La somme diffère selon les revenus, la constitution de la famille et le secteur où se trouve la résidence. Toutefois, la formule générale pour établir son APL est :

APL = Loyer + Charges – Participation Personnelle.

Le loyer doit correspondre au plafond requis par la CAF. Les charges sont un montant suivant le statut du bénéficiaire (seul, couple, avec enfant ou personne à charge, etc.). Quant à la participation personnelle ou PP, c’est une partie du loyer qui doit être payée par le bénéficiaire de l’aide. La somme est déterminée en fonction du nombre et de l’âge des membres de foyer ainsi que des revenus de la famille. Le calcul de la PP se fait selon la formule qui suit :

PP = P0 + TP x RP.

P0 est la contribution personnelle du bénéficiaire. TP signifie taux de participation personnelle. RP est la différence entre les ressources du bénéficiaire et une somme forfaitaire.

5 euros sont finalement soustraits sur l’APL pour chaque bénéficiaire.

Quel revenu maximal pour bénéficier des APL en 2022 ?

En 2022, il existe un plafond de revenu pour toucher l’APL. En règle générale, un foyer dont le revenu net annuel est inférieur à 14 000 euros bénéficie de l’aide financière. Cela est valable dans le cas d’un seul individu. Pour un foyer composé de conjoints et de deux enfants, le plafond s’élève à 26 000 euros.

La somme du revenu dépend de plusieurs caractéristiques. Il est assez difficile de déterminer cette somme sans informations exactes. Les revenus pour calculer l’APL en 2022, notamment, sont ceux des 12 précédents mois. Depuis la réforme de 2021, l’aide est définie de cette manière. C’est le Pôle emploi qui met à jour automatiquement les ressources des foyers à chaque trimestre.

Par ailleurs, la CAF considère la totalité du revenu du logement. De plus, les charges supportées et les abattements fiscaux sont soustraits des revenus en question.

Enfin, si le demandeur dispose d’une pension alimentaire versée chaque mois pour des enfants, le calcul de l’APL tient compte de cette somme.

Cet article vous a-t-il été utile ?

Note moyenne 0 / 5. Votants: 0