Simulateur salaire urssaf

Le calcul du salaire pour les auto-entrepreneurs est basé sur un pourcentage fixe du chiffre d’affaires. Il est important de respecter le seuil de CA annuel pour déterminer le mode de calcul des cotisations. La déclaration à faire sur le site de l’URSSAF varie en fonction de l’activité de l’auto-entrepreneur.

L’URSSAF est un organisme chargé de collecter les cotisations sociales des employeurs et des travailleurs indépendants. Les responsables RH sont tenus de prélever une partie du salaire brut des employés pour payer ces charges. Pour les auto-entrepreneurs, ce calcul est simplifié. Il doit déclarer son chiffre d’affaires à l’URSSAF et payer les cotisations sociales y correspondantes.

En effet, ce calcul est basé sur un pourcentage fixe des recettes réalisées. Les auto-entrepreneurs sont tenus à un seuil de chiffre d’affaires annuel. En deçà de ce chiffre, les cotisations seront calculées différemment. Le simulateur salaire URSSAF est un outil qui permet de déterminer dans quelle catégorie l’on se trouve.

Simulateur salaire urssaf

Comment calculer son salaire avec son chiffre d’affaires ?

Simulateur salaire urssaf

Un entrepreneur ou un salarié porté peut avoir des difficultés à calculer son salaire par rapport à son chiffre d’affaires. C’est souvent pour cette raison que le simulateur salaire URSSAF est utilisé. En effet, contrairement à un salarié, aucune rémunération fixe n’est établie, alors que les cotisations sont basées sur le salaire brut.

Toutefois, il est possible d’effectuer un calcul de la cotisation que l’auto-entrepreneur doit à l’organisme. Pour commencer, le concerné doit comprendre son chiffre d’affaires. Ce dernier est le montant total des ventes ou des revenus générés par l’activité professionnelle. C’est donc la somme reçue par le salarié portée, sans déduction des taxes et dépenses relatives à l’exécution de la prestation.

Ensuite, l’auto-entrepreneur choisit son taux de rémunération en fonction de la santé financière de l’entreprise. Avec la prise en compte de ce taux, des obligations sociales et des impôts sur le revenu, il est possible de procéder au calcul du salaire.

Pour cela, il suffit de multiplier le chiffre d’affaires par le taux de rémunération et de soustraire les charges sociales ainsi que les impôts sur le revenu. Le montant obtenu correspondra alors au salaire net de l’auto-entrepreneur.

Quel salaire déclarer à l’URSSAF ?

Sur le site officiel de l’URSSAF, l’auto-entrepreneur peut se documenter sur la manière de faire la déclaration de son chiffre d’affaires. Le salaire qu’il faut déclarer à l’organisme est généralement le chiffre d’affaires brut.

Comparativement à un travailleur en société, les cotisations sont calculées sur la base du salaire brut de l’auto-entrepreneur. Toutefois, il est important de prendre en compte les fluctuations du chiffre d’affaires. Il faudra alors équilibrer la somme déclarée en fonction de la moyenne constatée sur les sommes obtenues. Concrètement, le salaire déclaré doit être lissé.

Il est interdit de déclarer un salaire dérisoire ou symbolique dans le but de réduire les cotisations. L’URSSAF dispose de plusieurs moyens de contrôle pour revaloriser le chiffre d’affaires. Lorsque la somme à déclarer est définie, voici les étapes à suivre :

  • Connexion sur l’espace personnel dédié aux auto-entrepreneurs sur le site de l’URSSAF ;
  • Accès à l’onglet « déclarations » ou l’image en pavé de la page d’accueil ;
  • Suivi des instructions de la page de redirection, étape par étape.

Dans l’ensemble, une déclaration se fait facilement lorsque la personne concernée prépare en avance les données. Pour effectuer les calculs sur les cotisations et les impôts, l’auto-entrepreneur peut avoir recours au simulateur de salaire URSSAF. Une amende de 50 euros sera imposée pour chaque déclaration manquante.

Comment remplir la déclaration des revenus pour l’URSSAF ?

La déclaration de revenus à l’URSSAF est obligatoire pour les auto-entrepreneurs. Elle doit être effectuée périodiquement, que ce soit tous les trois mois ou mensuellement. Dématérialisée, la déclaration peut se faire sur le site internet dédié ou sur l’application mobile mise à disposition par l’organisation.

La première étape consiste à préparer les documents relatifs à la déclaration des revenus. Il y a le formulaire n°2035 qu’il faut remplir sur le site gouvernemental des impôts : impots.gouv.fr. Il est important de prendre le bon fichier en fonction de l’année d’activité. Ce formulaire est destiné aux auto-entrepreneurs dans le régime BNC.

Autre document nécessaire, le relevé SNIR. Ce dernier est disponible sur l’espace professionnel du site ameli.fr depuis la fin du mois de mars. Il regroupe le montant des honoraires versés par les caisses de l’assurance maladie au cours de l’année précédente.

 

Ligne

Description

Calcul

A

Revenus conventionnés

[(bénéfices non commerciaux BNC + exonérations) – déduction (2% conventionnel) + charges facultatives] X revenus conventionnés nets / revenus totaux

B

Revenus non-conventionnés non-salariés

(BNC + exonérations) – revenu conventionnel

B1

Revenus des structures de soins

Même formule que A (Revenus conventionnés) si :

–        respect des tarifs conventionnels par les médecins ;

–        inclus dans le budget de la structure.

C

Indemnités journalières pour maternité/paternité

Montant des indemnités

D

Cotisations sociales obligatoires

Cotisations sociales obligatoires + abondement de l’entreprise

E, F, G, H

Pré-remplies selon le SNIR ou à compléter

Pré-remplies selon le SNIR ou relevé SNIR (correction si nécessaire)

I

Total du chiffre d’affaires

Chiffre d’affaires total (case AG)

 

Le tableau ci-dessus résume les différentes lignes de la déclaration pour le calcul du salaire déclaré à l’URSSAF. Chaque ligne correspond à une catégorie de revenus ou de charges à prendre en compte. Il indique les éléments à inclure dans chaque ligne ainsi que les calculs à effectuer.

La déclaration doit être remplie avec précision en se référant aux différentes cases et aux montants appropriés. Il est essentiel de prendre en considération les spécificités des revenus conventionnés et non-conventionnés, ainsi que les déductions et les charges sociales facultatives. La déclaration doit également prendre en compte les indemnités, les cotisations sociales obligatoires et les chiffres d’affaires. En respectant ces indications, les entrepreneurs peuvent remplir correctement leur déclaration de revenus à l’URSSAF.

Cet article vous a-t-il été utile ?

Note moyenne 3 / 5. Votants: 2