Simulation tjm en portage salarial

Le TJM ou tarif journalier moyen est le coût d’une journée de travail d’un salarié porté. Plusieurs éléments sont indispensables pour déterminer ce montant. Il s’agit entre autres des coûts de prestations, des tarifs commerciaux selon le niveau de l’expertise, etc. Par ailleurs, les auto-entrepreneurs optent souvent pour la simulation afin de faciliter le calcul.

Généralement, le TJM est calculé en divisant un ancien salaire brut par le nombre de jours d’intervention. Ces indications sont toutes mesurées par mois. Toutefois, les travailleurs indépendants ont d’avantages de charges qu’un salarié.

Il est possible de faire gratuitement la simulation du TJM en portage salarial sur des sites internet. Elle intègre les charges de transports et repas et la mise en valeur des avantages du travailleur porté. Qu’est-ce qu’un TJM en portage salarial ? Comment se calcule le TJM ? Quels sont les éléments à facturer en portage salarial ? Les réponses à ces questions sont expliquées ci-après.

Simulation TJM

Les guides essentiels pour le calcul de votre salaire en portage salarial

La définition du TJM en portage salarial

Simulation TJM

Le tarif journalier moyen (TJM) se définit comme la rémunération par jour du salarié porté, travailleur indépendant ou freelance. La simulation TJM en portage salarial permet au salarié porté de connaître le coût de ses services.

Le TJM est également la facture journalière que le client doit payer. Cet indicateur est utilisé à la fois par les entreprises à la recherche d’un prestataire et par les travailleurs indépendants. Par ailleurs, chaque TJM est différent. Chaque travailleur dispose de ses propres compétences et qualité de services. Ces éléments jouent un rôle dans le calcul du TJM.

Le TJM est estimé en hors taxes (HT). Après l’identification de celui-ci, le consultant autonome le multiplie par le nombre de jours de travail effectués. Le résultat est le montant que doit payer le client.

Définir le TJM est une étape primordiale. Il sert à accéder à une rémunération visée pour couvrir ses dépenses. Le TJM permet de calculer le revenu net. Toutefois, le TJM à facturer peut être négociable.

Quel TJM facturer en portage salarial ?

Les salariés portés effectuent des activités secondaires comme l’organisation des devis, offres commerciales, prospection et apprentissage. Ces derniers doivent être inclus dans les tarifs de la prestation. Outre les éléments ci-dessus, il existe également des charges de fonctionnement qui comptent parmi les coûts de services.

Une fois le TJM fixé, le professionnel indépendant négocie la prestation avec le prospect. Pour disposer d’une marge de manœuvre, choisir un tarif un peu plus élevé est essentiel. A contrario, de faibles prix de prestation ont un effet dissuasif aux clients.

Lors de la simulation, le salarié porté doit remplir un formulaire qui intègre les renseignements sur les charges et la facturation. Après cela, le simulateur détermine le revenu net.

D’autres calculs sont réalisés après l’identification de la facturation des prospects. Il s’agit des éléments suivants :

  • Identification des rémunérations par services rendus ;
  • Calcul de charges professionnelles indemnisables et avantages ;
  • Détermination des cotisations sociales et des coûts remboursables.
  • Décompte du reste des charges salariales ;
  • Le calcul du revenu brut selon les plafonds de Sécurité sociale ;
  • La conclusion de la rémunération nette.

Il existe d’autres méthodes de facturation pour les consultants dont le tarif horaire et le THM ou taux horaire moyen. Ce dernier s’emploie lorsque le freelance effectue de nombreuses missions. Quant au THM, la méthode de calcul est semblable au TJM. Toutefois, le revenu par mois est divisé par la quantité d’heures travaillées mensuellement.

Comment calculer son TJM en portage salarial ?

Pour calculer un TJM convenablement en portage salarial, quatre facteurs sont à prendre en compte. Ces derniers vont aider les salariés portés à fixer un montant précis. Ce sont les éléments suivants :

  • Temps consacré à la réalisation de la mission, soit le nombre de jours travaillés ;
  • Coût de la mission dont les frais de transport et la location de matériels ;
  • Différents prix dans le secteur d’activité ou veille concurrentielle ;
  • Tarifs commerciaux selon le type de société, le mode de négociation et le niveau de l’expertise.

Les travailleurs indépendants peuvent opter pour la simulation en ligne. Cette  dernière dégage le TJM rapidement selon le salaire net ou brut visé. Seuls les jours d’activité sont inclus dans la facturation. Autrement dit, les RTT, les repos maladies et congés ne font pas partie du remboursement.

La détermination du TJM est indispensable pour les travailleurs indépendants. Cela facilite la facturation et le calcul du salaire net.

Ainsi, la formule consiste à ajouter les frais de fonctionnement au salaire brut. De même, il faut ajouter  les charges patronales du statut cadre. Pour finir, le résultat est divisé par le nombre de jours travaillés par mois pour obtenir le TJM.

Les freelances ne travaillent pas que dans une seule entreprise. Par an, ils peuvent effectuer des missions dans plusieurs organismes. Or, l’avantage du calcul a pour rôle de déterminer le seuil de rentabilité ou le revenu net d’un salarié porté. Les frais de fonctionnement sont inclus dans les facteurs du calcul du TJM. Enfin, d’éventuels bénéfices escomptés constituent une rémunération variable à inclure.

Cet article vous a-t-il été utile ?

Note moyenne 5 / 5. Votants: 1