Simulation tjm freelance

Pour définir les rémunérations relatives à leurs services, les travailleurs indépendants doivent fixer leur propre TJM en freelance. De plus, le but est d’obtenir une vision claire sur les frais de mission et de fonctionnement. Néanmoins, effectuer le calcul du TJM nécessite une parfaite compréhension, surtout pour les freelances débutants.

Travailler en freelance présente de nombreux avantages. Toutefois, il faut assimiler les démarches et bien comprendre le fonctionnement du portage salarial lorsque l’on y a recours. Le tarif journalier moyen ou TJM permet de fixer la rémunération du portage salarial. De même, évaluer le TJM reste capital dans le sens où la négociation de la rémunération prime.

Comprendre et savoir comment calculer le TJM est fondamental. Le calcul peut sembler assez complexe. Par ailleurs, que signifie le TJM en freelance ? Comment le calculer si l’on est travailleur indépendant ? Ci-dessous les réponses à ces questions tout en bénéficiant de quelques conseils pour mieux marchander son TJM.

TJM : Définition

Avant d’effectuer une simulation TJM freelance, il importe de savoir ce qu’est le TJM. Acronyme de tarif journalier moyen, le TJM est une expression couramment utilisé par les salariés portés dans le portage salarial. Le TJM indique le montant auquel un travailleur indépendant est payé en une journée. Il est surtout utilisé pour la facturation des freelances et indépendants.

Le TJM est utilisé afin de fixer les rémunérations concernant les prestations offertes par un travailleur indépendant ou un freelance. Un excellent tarif journalier moyen englobe notamment :

  • Les demandes du marché ;
  • Le délai réel pour effectuer le travail ;
  • Le travail réalisé.

À part ces éléments, il faut également considérer certains points tels que :

  • La gestion du rapport client ;
  • Les jours de congé ;
  • La comptabilité ;
  • La prospection marketing ;

Comment calculer son TJM en freelance ?

Avant d’effectuer le calcul du TJM en freelance, comprendre les paramètres qu’englobe l’opération est recommandé. Pour évaluer le TJM en portage salarial, les cotisations patronales et salariales sont comprises dans le salaire brut.

Soit : TJM = (Salaire mensuel de référence + Cotisations + Assurances + Frais professionnels) / Nombre de jours travaillés dans le mois.

Être indépendant et recourir au portage salarial permet de percevoir une rémunération plus importante qu’un travailleur classique. Deux méthodes existent afin de calculer son TJM. Il s’agit principalement du portage salarial avec réserve de repos et du portage salarial avec lissage annuel.

Lorsqu’un travailleur indépendant exerce en portage salarial, il doit comprendre certains points essentiels. Il ne peut bénéficier des avantages perçus par un salarié en local. Il s’agit entre autres des primes concernant les objectifs ou de l’intéressement, etc.

Pour évaluer son TJM en indépendant, un salarié porté doit établir certains points fondamentaux. Dans ce cas, il se doit de :

  • Définir la rémunération à viser en se basant sur un ancien montant ;
  • Évaluer les dépenses quotidiennes ;
  • Prendre en considération les dépenses supplémentaires ;
  • Inclure les cotisations patronales et salariales.

Cela comprend particulièrement les cotisations chômage, les assurances maladies, les charges alimentaires, etc.

 

Conseils pour bien négocier son TJM ?

Lorsque l’on débute en tant que freelance, il est préférable de connaître les revers du TJM afin de mieux négocier. Solliciter des conseils auprès des freelances experts reste un moyen fiable. Ceci est valable notamment pour un salarié indépendant sur le point de négocier son TJM. Cela peut être avantageux car il bénéficie ainsi de recommandations avisées, outre le fait de pouvoir défendre le tarif demandé.

Il est conseillé de s’informer à partir de profils CV de travailleurs indépendants. Cela aide à connaître les bases et les barèmes tarifaires dans lequel le freelance peut se trouver. Toutefois, la négociation de rémunération repose essentiellement sur les années d’expérience et les compétences acquises. Le consultant freelance peut déterminer son TJM en fonction des diplômes, du marché et du domaine d’activité. Par ailleurs, s’informer des TJM en cours dans sa branche d’activité reste un moyen judicieux.

Si ces démarches ne répondent pas aux attentes du freelance, il vaut mieux utiliser un simulateur de salaire. Pour mieux négocier, la simulation du TJM en portage salarial est un excellent moyen surtout si le freelance est un débutant. Il existe plusieurs simulateurs gratuits en ligne. Ces outils déterminent notamment la rémunération en se basant sur plusieurs éléments dont le chiffre d’affaires.

Cet article vous a-t-il été utile ?

Note moyenne 0 / 5. Votants: 0