Calcul TJM en portage salarial

Les auto-entrepreneurs doivent fixer leur TJM afin de déterminer leur rémunération en portage salarial. Toutefois, le calcul du TJM est souvent complexe pour les indépendants débutants. Les salariés portés trouvent habituellement leur TJM en se basant sur les revenus mensuels en tant que salarié. Ils y ajoutent ensuite les frais, les charges et la quantité de jours travaillés par mois

Le calcul du tarif journalier moyen ou TJM facilite la facturation des prestations d’un travailleur indépendant. Cette méthode lui permet d’exécuter des missions dans plusieurs entreprises. En portage salarial, le TJM sert à déterminer le salaire net d’un salarié porté. Hormis son statut juridique, celui-ci prend en considération ses charges de fonctionnement et les périodes d’inactivité. Il introduit également un éventuel bénéfice annuel variable.

Chaque freelance met au point sa stratégie  pour définir son TJM. Certains multiplient simplement par 1,5 le salaire mensuel escompté. Que signifie exactement le TJM en portage salarial ? Quelles sont les méthodes pour déterminer son TJM ? Les réponses sont expliquées ci-après.

Calcul tjm portage salarial

Comment définir son TJM en portage salarial ?

Calcul tjm portage salarial

Chaque travailleur indépendant doit définir son TJM. Le calcul du TJM en portage salarial demande une attention spécifique. Il est souvent compliqué d’estimer la valeur pécuniaire de son travail, surtout lorsque l’on est nouveau freelance. Il reste possible de s’informer sur les tarifs que la concurrence pratique.

Le TJM se définit comme le salaire journalier d’un freelance. En d’autres termes, c’est la rémunération en montant hors taxe (HT) engendrée par un jour de travail. Le TJM est calculé en fonction des qualités et compétences du travailleur indépendant. Ce dernier doit analyser les coûts par rapport à son domaine d’activité. Cette technique lui permet d’éviter de perdre des prospects.

Le calcul du TJM est une démarche fondamentale pour les salariés portés, même s’il semble compliqué. Pour déterminer son TJM, des éléments importants doivent être analysés et incorporés. Il s’agit des tarifs professionnels, charges fixes, nombre de jours de travail et les congés.

Quel TJM en freelance ?

Il est possible de calculer son TJM en se basant sur le revenu par mois en tant que salarié. Toutefois, cette méthode de calcul convient aux travailleurs à plein temps. Les freelances disposent souvent de jours vacants. Ainsi, les phases d’inactivité sont à prendre en compte dans le calcul du TJM.

Ce tarif dépend de plusieurs facteurs. Cela concerne le savoir-faire du freelance, la qualité et la particularité de ses prestations et sa réputation. La flexibilité du TJM est de mise pour s’adapter à toutes les opportunités.

En 2020, de nombreux exemples de TJM en portage salarial ont été identifiés dans quelques secteurs. Il s’agit des chiffres suivants :

  • freelance en informatique : 850 euros HT ;
  • formateur en communication : 700 euros HT ;
  • UX / UI Designer : 500 euros HT ;
  • développeur C ++ : 450 euros HT ;
  • développeur java : 450 euros HT ;
  • chef de projet en marketing : 400 euros HT.

Comment calculer son TJM en portage salarial ?

Le TJM est calculé selon les jours où le salarié porté travaille. Les congés maladies, les repos et les réductions du temps de travail ne sont pas facturés.

Par ailleurs, le niveau de compétence influe sur les tarifs. Si le salarié porté est un junior ou un senior, le TJM sera différent. De même, la zone géographique s’avère importante pour définir le TJM. En effet, les tarifs sont plus chers dans les grandes villes comme Paris.

Après avoir identifié le salaire brut estimé, le travailleur autonome peut se consacrer au calcul du TJM. En résumé, il est question de :

  • Se fonder sur le revenu brut par mois ;
  • Ajouter les charges professionnelles approchant les 10 % du montant ;
  • Inclure les charges suivant le statut juridique ;
  • Diviser par la quantité des jours d’activités mensuelles.

La rémunération brute mensuelle s’additionne avec les charges et les frais. Ensuite, cette somme se divise par le nombre de jours travaillés par mois. Soit :

TJM = (Salaire mensuel de référence + cotisations / assurances / frais professionnels + charges salariales + frais de gestion société de portage) / Nombre de jours travaillés dans le mois

Cet article vous a-t-il été utile ?

Note moyenne 0 / 5. Votants: 0