Calcul des frais de gestion

Les gestionnaires de fonds d’investissement prélèvent sur le compte bancaire un montant d’argent appelé frais de gestion. Cette somme a pour but de rémunérer l’expert financier qui gère le compte. Généralement, celui-ci déduit 50 euros par an. Toutefois, cela dépend du contrat et de l’organisme auquel l’investisseur a confié son argent.

Les frais de gestion impliquent la déduction d’une certaine somme d’argent sur un compte. Les gérants de portefeuilles financiers sont chargés de cette transaction. Ils peuvent explicitement demander à l’investisseur de régler certaines opérations payantes ou autres.

Les frais de gestion couvrent l’établissement de documents, encaissements, suivi, déboursement, etc. En outre, l’épargnant doit payer ces frais à part s’il a investi son argent dans certains organismes. Dans le portage salarial, les frais de gestion incluent d’autres éléments. Dans ce cas, qu’est-ce que les frais de gestion ? En quoi consistent réellement les frais de gestion ? Qu’en est-il de son calcul ? Les réponses ci-dessous.

Calcul des frais de gestion

C’est quoi les frais de gestion ?

Calcul des frais de gestion

Les frais de gestion se définissent comme étant le coût des prestations des experts financiers qui gèrent un compte, un fonds ou un portefeuille. Ils sont facturés à l’investisseur qui confie ses fonds à divers établissements financiers. Il peut s’agir du Fonds commun de placement (FCP) ou des Sociétés d’investissement à capital variable (SICAV). Les financeurs peuvent également placer leur argent dans un Organisme de placement collectif en valeurs mobilières (OPCVM).

Les frais de gestion d’un capital sont dus à l’assurance et à la direction du fonds. La facturation est effectuée à l’année. Toutefois, si le contrat le stipule, il est possible de les prélever sur la prime d’épargne.

À quoi correspondent les frais de gestion ?

Dans le portage salarial, le calcul des frais de gestion est réalisé selon le niveau et l’enchaînement des tâches. Un barème dégressif entre 12 à 6 % est appliqué. De plus, les frais de gestion sont estimés en fonction du CAHT ou chiffre d’affaires hors taxes.

Les frais prélevés par une société de portage salarial assurent, en plus des frais de gestion standards :

  • La rédaction du ou des contrats avec la société cliente ;
  • L’assurance responsabilité civile professionnelle ;
  • La conception des bulletins de paie mensuelle ;
  • Le paiement des charges sociales aux organismes sociaux ;
  • Diverses opérations de trésorerie et facturation ;
  • L’attestation de la déclaration d’unique embauche auprès de l’URSSAF.

D’autre part, il existe des frais de commission d’intervention ou frais de forçage. Ce frais bancaire est soustrait du compte suite à la restitution d’une carte ou d’un chèque.

Comment sont calculés les frais de gestion ?

Le calcul des frais de gestion se fait sur 12 mois. Toutefois, le gérant de portefeuilles financiers peut les déduire mensuellement. L’administrateur de fonds déduit normalement 0,5 % de frais sur le compte. Cela dépend du pourcentage des frais pratiqués par l’établissement financier.

Ces sommes ont également pour objectif de couvrir entre autres les prestations des administrateurs de fonds. Les frais de gestion incluent également les frais administratifs. Il s’agit de l’une des charges concernant les coûts d’exploitation d’une société. De plus, ils comprennent les rémunérations et avantages sociaux ainsi que les charges salariales.

En portage salarial, la société de portage prélève forfaitairement 50 euros si le chiffre d’affaire est nul. Pour obtenir l’équivalent du salaire brut, le net est additionné des frais de gestion de la société de portage. De même, les cotisations, assurances et frais professionnels ainsi que les charges salariales doivent être ajoutées.

Les frais de gestion locative constituent également des frais que les propriétaires prennent en charge. Ce sont les rétributions des agences immobilières. Ces honoraires sont déboursés sur les salaires locatifs. Le calcul des frais de gestion locatifs est effectué à partir de la somme des loyers du patrimoine immobilier. Ces frais comportent plusieurs éléments : révision du loyer annuel, encaissement et  relance.

Cet article vous a-t-il été utile ?

Note moyenne 5 / 5. Votants: 1