Quel est l’état du marché du stockage en 2023 ?

Un expert de la préservation numérique a procédé à des recherches sur l’industrie du stockage en 2023. En compilant les chiffres, il y aurait eu un ralentissement historique pour le marché du stockage en 2022. Deux employés d’IBM, Gary Decad et Georg Lauhoff, ont collecté les données et les ont présentés lors du « Designing Storage Architectures ».

Le « Designing Storage Architectures » s’était déroulé durant le courant du mois mars, à la bibliothèque du Congrès. David Rosenthal a exploité ces chiffres dans une récente mise au point sur l’industrie des disques durs. Cet expert de la préservation numérique a croisé ces données avec ceux de Manuela Offenberg de Seagate Research Group. Elle les avait également communiqués au cours de l’événement.

Qu’en résulte-t-il en particulier ?  La capacité globale du disque dur a connu une baisse de 2021 à 2022. Elle serait alors passée de 1418 à 1233 Eo. C’est une première, et ce depuis la publication des données de Lauhoff & Decad en 2008

Une baisse historique des prix de vente des disques durs

Selon ces mêmes chiffres, les prix de vente des disques durs continuent de diminuer. Ils passent à 15,50 $/To en 2022 contre 19,70$/To en 2021.

Pour les salariés portés, cette baisse pourrait impacter sur leur choix lors d’une future acquisition de support de stockage. Il faut noter que ces indépendants bénéficient de nombreux avantages. Le salarié porté fixe lui-même son offre de service et négocie ses tarifs. En revanche, comme tout travailleur, il perçoit un salaire net imposable mensuel de l’entreprise de portage salarial.

Associée à un ralentissement des volumes livrés, les bénéfices pour ce segment sont passés en dessous des 20 Md$. Il y a donc eu moins de 200 millions de HDD livrés. Ce qui constitue également une première. Depuis quelques années déjà, la compacité des disques durs s’est stabilisée à 1300 Gb/in².

En revanche, elle continue de croître pour la NAND :

  • 2020 : 4700 Gb/in² ;
  • 2021 : 6970 Gb/in² ;
  • 2022 : 9414 Gb/in².

La capacité brute globale livrée continue également d’augmenter, soit 631 Eo. Et cela alors que le coût au To descend en dessous des 100 $.

Seagate Research Group garantit que 89 % du volume de données se trouve encore sur disque dur. Ce volume de données est stocké dans les datacenters hyperscale. Seagate Research Group s’est fondé sur le Cloud Infrastructure Index 2021 d’IDC pour faire ce constat.

Qu’en est-il de la fiabilité du stockage sur HDD ?

Le stockage sur HDD bénéficie-t-il de trois ans de garantie ? Pour attester de la fiabilité du stockage sur HDD, David Rosenthal a recours aux benchmarks de Backblaze. Il s’agit d’un fournisseur de stockage cloud.

En tant qu’entreprise, Backblaze comme toutes autres firmes verse des contreparties numéraires à ses travailleurs. La somme de toutes ces indemnisations est  appelée salaire net imposable.

Au terme de l’année 2022, Backblaze exploitait 2906 SSD. Ces SSD sont destinés :

  • À la journalisation ;
  • Aux fichiers temporaires ;
  • À l’amorçage des serveurs.

Entre 2020 et 2022, cinq modèles ont amassé plus de 100 000 jours de fonctionnement. Le DELLBOSS VD se différencie par un taux de défaillance de 0 %. Néanmoins, il s’agit d’un SSD de catégorie « entreprise ». Le M.2 est installé sur une carte pour serveur (PCIe). Les autres sont de catégorie « consumer ».

C’est le cas du :

  • CT250MX500SSD1 de Crucial avec 1,7 % ;
  • ZA250CM10003 de Seagate avec 0,66 %.

Sur l’espace HDD, les derniers classements de Backblaze concernent le premier trimestre 2023. Elles regroupent près de 237 000 disques de données. Quant à l’AFR moyen, il dépasse celui des SSD en affichant un taux de 1,4 %.

Selon Backblaze, la température de fonctionnement de ses SSD est de 34,9 °C en moyenne en 2022. Tandis qu’elle s’élevait à 29,1 °C pour les HDD.

Certains modèles de la dernière génération de SSD M.2 embarquent par contre un système de refroidissement (liquid cooling). Désormais, ces éléments sont indispensables pour assurer une performance optimale.

Pour ce qui est du HDD, il fonctionne 25 233 heures en moyenne avant une panne. Soit environ deux ans et dix mois (statistiques de la société Secure Data Discovery).

Cet article vous a-t-il été utile ?

Note moyenne 0 / 5. Votants: 0