Doorfeed boucle un tour de table pour se renforcer

Pour commencer les préparatifs de son lancement en Europe, Doorfeed a effectué une levée de fonds. L’opération, qui lui a permis d’obtenir 11 millions d’euros en fonds propres, appuiera également la croissance de l’entreprise en France. Cette start-up est connue pour sa plateforme de gestion de portefeuilles d’actifs immobiliers adressée aux investisseurs institutionnels.

Doorfeed vient de collecter 12 millions d’euros lors d’une levée de fonds effectuée auprès de Seedcamp, Stride et Motive Ventures. Ce financement devrait soutenir la croissance de la jeune pousse, notamment son expansion sur le territoire français. Aujourd’hui, l’entreprise spécialisée dans la gestion d’investissement locatif est présente dans 40 villes tricolores. Elle s’applique à la recherche de logements dans 30 communes. Dans les 10 autres, la start-up s’occupe de tout le processus (recherche de bien, gestion quotidienne, rénovation). Doorfeed prépare également son élargissement en Europe. Un projet qui n’aboutira qu’avec des financements additionnels, sans doute pendant un éventuel futur tour de table.

Des recrutements sont en préparation

Avec sa récente opération capitalistique, la start-up compte en outre embaucher 20 nouveaux salariés. La pépite française travaille actuellement avec 10 personnes. Elle collabore aussi avec des collaborateurs indépendants. Ces professionnels n’agissent pas en tant qu’agents immobiliers. Ils sont missionnés pour la visite des biens immobiliers et la conduite d’un audit en amont de leur achat. Le CEO de Doorfeed, James Kirimy, déclare que leurs collaborateurs suivent un process fondé sur des informations objectives. Celui-ci réside dans l’examen des imperfections de l’appartement :

  • Traces d’humidité ;
  • Mauvaises odeurs ;
  • Nuisance sonore ; 

Ces collaborateurs ont également la possibilité de surveiller la réalisation des travaux durant la rénovation du logement. Par la suite, ils peuvent gérer les locataires.

Pour information, le statut d’indépendant permet de bénéficier d’une déduction de charges pour la fourniture d’énergie, l’assainissement des eaux… D’autres éléments entrent également dans le calcul des charges locatives freelance : maintenance régulière du logement, chauffage collectif, salaire du gardien, etc.

La pépite tricolore affirme traverser en ce moment un contexte favorable. La demande locative s’accroît, alors que les villes affichent majoritairement une insuffisance d’offres. Cette situation crée un environnement d’investissement intéressant.

De surcroît, plusieurs acteurs institutionnels voudraient apparemment réinvestir leurs actifs placés dans l’immobilier commercial dans l’immobilier résidentiel. Le CEO de Doorfeed dévoile que cette intention subsistera au cours des 10-15 années à venir :

« […] Avec la transition des commerces physiques vers l’online, les bilans des commerçants qui s’affaiblissent […]. Le rapport risque/rendement de l’immobilier commercial est beaucoup moins intéressant qu’il l’était il y a dix ans ».charges

Perfectionner la plateforme d’investissement locatif

L’activité commerciale de Doorfeed a été lancée en 2023. La société se spécialise dans l’immobilier ancien. Son fondateur révèle que ce domaine constitue le principal segment du marché, en concentrant chaque année 97,5 % des transactions. Le dirigeant explique :

« Le neuf les gens en parlent, mais ça ne représente rien ».

En 2021, Doorfeed a mis en place une plateforme de gestion d’investissement locatif dédiée aux assureurs, fonds d’investissements et banques. Sa récente levée de fonds servira aussi à l’améliorer. L’outil de la jeune pousse s’appuie sur des algorithmes d’intelligence artificielle et d’apprentissage machine. L’objectif consiste à étudier rapidement le plus d’opportunités possible afin de décrocher les meilleurs accords. Ces deals reposent sur des informations publiques issues de diverses sources :

  • L’Insee ;
  • L’IGN ;
  • Des sites gouvernementaux ;
  • Les sites d’agences ;
  • Les plateformes immobilières.

James Kirimy trouve génial de savoir qu’un bien est à vendre dans une ville déterminée depuis un certain temps. Il ajoute que c’est toutefois encore plus plaisant d’obtenir d’autres informations permettant d’adopter les meilleures décisions :

  • Le taux de chômage ;
  • La catégorie de locataires qui résident dans le quartier ;
  • Y existe-t-il des commerces ?

Le patron de Doorfeed explique que les agences les connaissent bien aujourd’hui. Elles leur dévoilent même de temps en temps des opportunités à la start-up avant même leur déploiement sur le marché, indique-t-il. Les indépendants qui veulent optimiser le calcul locatives freelance pourraient aussi chercher des partenaires dans le secteur.

Cet article vous a-t-il été utile ?

Note moyenne 0 / 5. Votants: 0